Comment améliorer la visibilité de son site Internet ?

Comment améliorer la visibilité de son site Internet ?
5/5 - (35 votes)

Plusieurs leviers permettent d’améliorer la visibilité de son site Internet, dont la rédaction de contenus optimisés SEO, l’usage de mots-clés en phase avec l’intention de recherche des utilisateurs, l’amélioration de l’arborescence du site ou encore l’optimisation de la vitesse de chargement des pages.

  • L’amélioration de la visibilité d’une entreprise sur Internet passe par l’optimisation de la structure technique de votre site web pour faciliter l’indexation de chaque page et améliorer l’expérience de navigation.
  • La production régulière de contenus SEO de qualité est également indispensable pour augmenter le trafic de son site web, le but étant de proposer des informations répondant aux besoins des internautes.
  • Il convient en outre de fidéliser les utilisateurs et d’optimiser la notoriété de l’entreprise en ligne, ce qui passe notamment par des campagnes de netlinking, l’utilisation de leviers pour le référencer le site au niveau local ou encore la mise en place d’une veille informationnelle et concurrentielle.

Comment améliorer la visibilité d’une entreprise sur Internet ?

Il existe plusieurs techniques éprouvées qui permettent à une entreprise de gagner en visibilité. Ces leviers sont regroupés au sein de trois grandes familles : la technique, le contenu et la notoriété.

Améliorer la structure technique du site Internet

Améliorer les éléments techniques de son site Internet permet de proposer une meilleure expérience utilisateur et d’augmenter les chances d’être repéré par les robots d’indexation. Plusieurs actions peuvent être réalisées à cet effet.

Le balisage sémantique.

Incontournable en matière de référencement naturel, le balisage sémantique concerne toutes les pages ainsi que les différentes expressions utilisées à l’intérieur de celles-ci. Chaque contenu doit comporter notamment une meta-title et une meta-description, dans lesquelles on retrouve les principaux mots-clés de la page.

Il faudra en outre veiller ce que les balises hiérarchiques soient chronologiques afin que les robots d’indexation Google puissent en suivre la logique. Concrètement, cela se traduit par l’usage de la balise H1 pour le titre principal, de balises H2 pour les titres secondaires, de balises h3 pour les sous-titres…

L’ergonomie mobile.

Le responsive design est un aspect technique important en matière de référencement naturel. Avec cette conception, les pages du site s’adaptent automatiquement à tous les écrans, dont ceux d’appareils mobiles comme les smartphones ou les tablettes.

Il faudra bien sûr assurer une expérience utilisateur optimale aux mobinautes. Cela passe par une bonne vitesse de chargement des pages, par l’utilisation de la bonne police et de la bonne taille pour les contenus…

La vitesse de chargement.

On ne peut tout simplement pas toucher un large public ou même fidéliser son audience si les pages mettent beaucoup de temps à charger. Il y va de la qualité de l’expérience utilisateur, un des principaux critères influant sur le positionnement du site dans les moteurs de recherche.

L’idéal serait que les pages mettent moins de quatre secondes pour charger. Quelques techniques permettent d’y parvenir, dont la compression de certains fichiers, notamment les plus volumineux, la réduction du nombre de redirections, la mise en cache des ressources ou encore la priorisation du contenu en haut de page.

L’utilisation de CDN (Content delivery network) est également recommandée. Grâce à cette technologie, les contenus du site sont répartis sur plusieurs serveurs répartis dans différents endroits dans le monde. Chaque utilisateur accède ainsi au contenu qui l’intéresse en passant par le serveur qui lui est géographiquement proche.

L’optimisation des images.

Il faut veiller à ce que les images soient de bonne résolution. Pour cela, vous pouvez réduire le format du fichier, ce qui permet au demeurant de réduire le poids de ces images et donc d’avoir une vitesse de chargement optimale.

L’optimisation des images passe aussi par l’utilisation de balises « alt » ou de légendes, destinées à faciliter leur compréhension par les internautes.

La lisibilité des URL.

Les URL doivent être facilement lisibles afin d’en faciliter l’indexation par les moteurs de recherche. A cet effet, ces liens ne doivent pas comporter de mots-clés ou des lettres en majuscules. Vous pouvez utiliser un ou deux  traits d’union, à condition qu’il s’agisse de « tirets 6 » et non de « tirets 8 ».

Proposer des contenus pertinents et optimisés SEO

Quand on produit des contenus pour un site Internet, on le fait à la fois pour les internautes et pour les moteurs de recherche. Les articles mais aussi les images et les vidéos sont destinées à répondre aux besoins des utilisateurs. Ils sont conçus en même temps de manière à faciliter l’indexation des pages sur lesquelles ils sont publiés.

Prendre en compte les besoins des internautes.

Il est important de comprendre l’intention de recherche des visiteurs du site.

Il existe quatre grandes catégories de recherches :

  • La recherche informative

On parle de recherche informative quand les internautes recherchent une information sur un sujet en particulier. Ils tapent alors dans le moteur de recherche des requêtes du type « 3 piliers fondamentaux du référencement naturel », « astuces pour améliorer son sommeil », « comment nettoyer sa piscine ? », etc.

  • La recherche navigationnelle

On parle de recherche navigationnelle quand les internautes savent déjà quelle marque ou entreprise ils recherchent mais ont besoin qu’on les aide à trouver une page de service ou de produit en particulier. Ils tapent alors des requêtes du type « [nom de la marque ou de l’entreprise] référencement naturel/devis gratuit/simulation gratuite/offre promotionnelle »…

  • La recherche commerciale

On parle de recherche commerciale quand les internautes recherchent des informations sur un produit ou un service en particulier. Les utilisateurs n’effectuent cependant pas de transaction sur-le-champ, ils ont besoin d’informations supplémentaires et souvent de comparer les rapports qualité-prix de différentes offres. Pour ce faire, ils effectuer des requêtes telles que « les tendances SEO en 2022 », « meilleurs outils de recherche de mots-clés »…

  • La recherche transactionnelle

On parle de recherche transactionnelle quand les internautes souhaitent effectuer un achat. Ils s’intéressent naturellement aux pages de produits ou de services mais aussi aux pages d’abonnement d’un site e-commerce,  et effectuent des requêtes avec des mots-clés courants tels que « vente », « pas cher », « achat », « devis »…

Pour pouvoir fidéliser voire élargir son audience, et donc obtenir un bon retour sur investissement, l’entreprise doit :

  • Utiliser le même vocabulaire que son public-cible, ce qui implique de se positionner dans les expressions les plus utilisées par les internautes dans leurs requêtes en ligne ;
  • Proposer des produits ou des services répondant exactement aux problématiques des utilisateurs ;
  • Renforcer sa visibilité et s’exprimer comme experte sur les thématiques liées à son domaine d’activité…

Miser sur la veille informative et concurrentielle.

Le meilleur moyen de comprendre ce que veulent vos internautes-cibles est de faire appel à un community manager pour faire une veille à la fois informative et concurrentielle.

La veille informative consiste à recueillir le maximum d’informations détaillées sur les attentes des internautes et l’évolution de ces besoins. Le social media manager utilise à cet effet divers outils qui font leurs preuves (Hootsuite, Feedly, Socialbakers, Trello…) Ces plateformes lui permettent de suivre en temps  réel les comportements et discussions des internautes sur différents médias sociaux (Facebook, Twitter, Instagram…), sans oublier les avis qu’ils publient sur des blogs ou des forums en ligne.

Particulièrement détaillées, ces informations données un aperçu de la rentabilité de votre présence sur les médias sociaux. Parmi les données recueillies par le community manager, on retrouve par exemple l’évolution du nombre d’abonnés, le  nombre de clics sur une bio Instagram, les likes ou les partages de vos posts, les types de publications les plus consultés, les abonnés les plus actifs, etc. La veille informative renseigne en somme sur le poids de votre image de marque auprès des prospects et des clients.

La veille concurrentielle complète la veille informative. Elle consiste à recueillir des informations sur les concurrents. Il s’agit de savoir par exemple les types de publications qui attirent le plus de visiteurs, les avis des internautes sur certains de leurs produits ou services…

L’importance des mots-clés.

Les contenus que vous proposez doivent comporter les mots-clés les plus utilisés par les internautes lors de leurs requêtes. Vous pouvez confier la recherche de ces expressions à une agence spécialisée dans le référencement naturel. Mais si vous comptez le faire vous-même, vous avez le choix parmi plusieurs outils gratuits permettant d’obtenir des mots-clés pertinents à partir d’un ou plusieurs termes :

  • Google Ads ;
  • UberSuggest ;
  • SpyFu ;
  • Keyword Tool ;
  • WordStream ;
  • Keyword Generator ;
  • Answer the Public, etc.

L’importance des liens internes.

Le maillage interne facilite la navigation à l’intérieur d’un site Internet. Il est important par exemple qu’un visiteur puisse facilement passer d’une page de produit ou de service à une autre.

Il faut toujours veiller à insérer ces liens de manière naturelle, que les pages reliées ainsi appartiennent à la même catégorie sémantique. Le lien hypertexte sur l’expression « prix » ou « combien ça coûte » pourrait par exemple rediriger l’internaute vers une page consacrée au devis…

L’importance des liens externes.

Le but est de permettre aux internautes d’avoir accès à toutes les informations dont ils sont besoin. L’utilisation de liens externes permet justement de rediriger les internautes vers d’autres sites riches en contenus. Bien entendu, il ne faut rediriger les utilisateurs que vers des pages de qualité.

Renforcer l’e-réputation de l’entreprise

L’entreprise rentabilise sa présence sur Internet en renforçant la notoriété e son site Internet. Différents outils permettent d’y parvenir.

Le netlinking.

Il est important que vous publiiez régulièrement des contenus avec des backlinks. Bien entendu, pour que cela fonctionne, les liens externes pointant sur vos pages doivent provenir de sites ayant déjà une certaine renommée.

Les backlinks font office, en quelque sorte, de recommandations pour votre site Internet. Ils renforcent votre crédibilité aussi bien aux yeux de Google que vis-à-vis des internautes.

Le SEO local.

Les requêtes locales peuvent aider à booster le retour sur investissement d’une campagne de référencement.

Quelques chiffres pour comprendre l’importance du SEO local:

  • Près de 20 % des requêtes géolocalisées mènent à une transaction ;
  • Un quart des requêtes journalières sur Google comportent des éléments de géolocalisation ;
  • 86 % des requêtes portent sur les produits ou services proposés par des entrepreneurs et commerces locaux ;
  • 88 % des internautes effectuant une requête locale se rendent dans le commerce ainsi trouvé le jour même ;
  • 76 % des utilisateurs ayant consulté Google My Business finissent par se rendre  dans un magasin géographiquement proche ;
  • Les recherches mobiles comprenant l’expression « près de chez moi » sont en augmentation de 200 %…

Comment améliorer son SEO local ?

Plusieurs techniques permettent de se positionner sur les requêtes locales :

  • Proposer des contenus avec des mots-clés  géolocalisés

On peut insérer les mots-clés en question dans les balises titres et Hn, mais aussi dans la meta-description ou même dans le corps du texte.

  • Etablir une fiche Google My Business

La fiche mentionne plusieurs informations pertinentes, dont les coordonnées et les horaires d’ouverture de l’entreprise, mais aussi des photos, le nom de domaine du site Internet ou encore une géolocalisation sur Google Maps.

La fiche indique également les avis et notes des internautes, ce qui représente un atout supplémentaire. Plus il y a de bons avis clients, plus le nombre de clics augmente : ce que Google considère naturellement comme le signe de l’attractivité du site.

L’usage de divers canaux de diffusions.

Proposer des contenus sur différents réseaux de partage permet d’atteindre plusieurs cibles. Les medias sociaux sont notamment incontournables. Mais pour que la présence sur ces plateformes soit rentable, il est recommandé de faire appel à un community manager.

La veille.

La veille permet au community manager d’être au courant de ce que veulent les internautes. Les différents de gestion de réseaux sociaux sont conçus non seulement pour récolter des données sur ces différentes plateformes mais aussi pour aider à élaborer un calendrier éditorial adéquat.

Le calendrier éditorial se base naturellement sur l’évolution des besoins des internautes. Il permet en outre de programmer la publication des contenus sur les différents médias sociaux – les moments où les publics sont les plus réactifs font partie des informations qu’on récolte grâce à la veille.

La veille est aussi concurrentielle, consistant alors à se tenir au courant de ce que font les profils sociaux concurrents. Le community manager dispose de statistiques détaillant les actions, les points forts et les éventuelles faiblesses de la concurrence.

La veille permet, en somme, d’accéder à une grande quantité d’’informations dont on tient compte pour proposer des contenus qui se démarquant des publications des autres commerces et entrepreneurs de la même ville ou région.

Comment améliorer la visibilité de son site sur Google ?

Le positionnement sur Google mais aussi le classement sur Google My Business permettent d’avoir une avance sur les sites concurrents.

Comment remonter dans Google My Business ?

L’optimisation d’une fiche Google My Business consiste notamment à y mentionner des informations pertinentes comme les coordonnées et les horaires d’ouvertures de l’entreprise ou encore l’adresse URL du site Internet.

Les astuces suivantes permettent aussi de remonter sur Google My Business :

  • Revendiquer sa fiche – ou bien en créer une quand on en est à la phase de création de site – est une étape incontournable pour pouvoir y apporter des modifications ;
  • Indiquer un nom sur la fiche, qui doit être celui de l’entreprise ;
  • Eviter d’ajouter le nom de la ville ou des mots-clés pour ne pas s’exposer à une sanction de Google (une suspension de la fiche par exemple) ;
  • Choisir la bonne catégorie pour que le secteur d’activité de l’entreprise soit bien référencé. On peut se contenter de mentionner une catégorie principale qui correspond à l’activité de l’entreprise (plombier par exemple), ou bien indiquer une catégorie secondaire renvoyant à une spécialité (chauffagiste par exemple) ou à une spécificité du service (Service plomberie en urgence, par exemple).

améliorer la visibilité d'un site internet

Comment faire pour apparaître premier sur Google ?

En étant pragmatique, il faut déjà avoir un site internet… 😅 Découvrez ici ce que vous pouvez attendre d’un devis pour un site vitrine.

Plusieurs techniques permettent à un site d’apparaître en première page Google :

☝️ Vérifier que le site est indexé.

Prenons l’exemple du site Lemonde.fr. Il vous suffit de taper dans la barre de recherche « site:www.lemonde.fr », des pages web apparaissent, ce qui indique que celles-ci sont indexées.

✌️ Lever tout ce qui peut bloquer le référencement du site.

Il s’agit de résoudre les problèmes qui empêchent l’apparition du site en première page Google, tels que

  • L’absence ou la duplication de balises titles ou de meta-descriptions ;
  • La lenteur de chargement des pages ;
  • Les liens cassés ;
  • L’absence de balises Alt pour les images ;
  • Un maillage interne mal organisé, etc.

✌️☝️ Choisir des mots-clés stratégiques.

L’utilisation d’outils comme Google Ads ou SEMrush permet d’avoir les mots les plus utilisés sur des thématiques précises. Pour mettre toutes les chances de son côté, le mieux est de confier cette tâche à une agence spécialisée dans le référencement naturel.

L’entreprise se charge de recherche les mots-clés pertinents en fonction des attentes des internautes-cibles et du domaine d’activité. Elle effectue en outre un suivi de ces mots-clés pour assurer au site le meilleur positionnement naturel sur Google.

✌️✌️Les autres techniques.

Pour apparaître en première page Google, il convient également de :

  • Proposer régulièrement des contenus de qualité ;
  • Mettre en place une stratégie netlinking efficace ;
  • Améliorer l’expérience de navigation des internautes…

BONUS : Quelles sont les stratégies de croissance ?

Pour accroître la visibilité d’un site Internet, plusieurs pistes !

Identifier les cibles et d’appréhender leurs attentes.

Il faut prendre en compte divers facteurs :

  • Le fait que le public cible est homogène ou hétérogène ;
  • La ou les tranches d’âge auxquelles on s’adresse ;
  • Le niveau d’instruction de ce public ;
  • Le sexe de la majorité des utilisateurs ciblés, le statut ;
  • Le statut professionnel auquel l’on s’adresse (cadre, ouvrier, étudiant…) ;
  • La sensibilité du public aux nouvelles technologies…

Définir des objectifs.

L’élaboration de la stratégie marketing dépend naturellement de ce que l’on vise. Parmi les objectifs courants, on retrouve par exemple :

  • La volonté d’établir son expertise ;
  • La recherche de nouveaux prospects ;
  • La vente de produis ou de services ;
  • La fidélisation de la clientèle ;
  • L’éducation des internautes ;
  • La sensibilisation des visiteurs sur un ou des sujets en particulier, etc.

Utiliser un générateur de mots-clés.

Plusieurs outils sont conçus pour générer varier le champ lexical des  mots-clés et définir la fréquence de leur utilisation. C’est le cas, entre autres, de Yooda Insight, Keyword Tool, SEMrush ou encore l’incontournable Google Adwords Keywords Generator.

Réaliser un audit de ces différents mots-clés est également nécessaire pour en évaluer l’efficacité.

Il est recommandé de confier la recherche et le suivi de mots-clés à une agence SEO, mais aussi d’autres tâches comme la rédaction de contenus. Il est certes important de savoir comment booster son site Internet, mais la réalisation d’une telle campagne est chronophage et nécessite une connaissance approfondie des différentes techniques utilisées.

Mesurer le ROI.

Quelle est la différence entre ce qu’a coûté une campagne de référencement naturel ou de référencement payant et ce que cette opération a rapporté à l’entreprise ? En quoi les positions obtenues sur les moteurs de recherche sont-elles bénéfiques pour son activité ?

Pour répondre à ces questions, il faut prendre du recul et considérer une campagne de référencement sur une année entière. Faire appel à une agence spécialisée peut coûter par exemple 400 ou 500 € par mois, soit 4 000 à 5 000 € sur une année. La stratégie de webmarketing est payante si, au cours de la même période, le chiffre d’affaire augmente par exemple de 10 000 ou 20 000 €, voire plus.

L’analyse des résultats fait aussi partie des prestations d’une agence de référencement. Le but est de déterminer les actions qui ont porté leurs fruits mais aussi celles qui doivent être corrigées. Il existe différents outils qui permettent d’analyser en détail une campagne SEO, notamment Google Analytics, qui renseigne entre autres sur le nombre de visites unique ou de visites sur une période déterminée, le pourcentage de visite, le taux de rebond…

Pour améliorer la visibilité de son site Internet, il est important d’avoir une structure technique favorisant une meilleure expérience de navigation et l’indexation des pages. Le site doit en outre proposer régulièrement des contenus répondant aux attentes des internautes et optimisés SEO (avec  des mots-clés pertinents, des balises titles et Hn, des méta-descriptions…) Il est également important de renforcer la  notoriété du site ou encore de le positionner sur différentes requêtes locales.

Top